A la une Activité Régionale

La lettre du groupe CGT au CESER NA – mai 2020

Edito

Nous vivons un moment inédit. La crise est profonde, touche aux fondements du capitalisme. Des possibilités de rassemblements pour construire des alternatives, pour « le jour d’après » s’ouvrent à nous. Mais c’est dans le présent, et les capacités de mobilisation qu’il se construit. Dans cet affrontement, le « travail » est au centre des enjeux. Le Medef et les « libéraux.» ne s’y trompent. Les mêmes recettes sont de sortie : travailler plus, gagner moins, baisser les impôts, « libérer » le travail… Elles sont aussi vieilles que le capitalisme lui-même et ne feraient qu’aggraver la crise. Au contraire, cette crise confirme (certains l’ont découvert !) que le travail est la principale richesse : producteur de valeurs, d’utilité et de finalités sociales, au cœur du « vivre ensemble ». Ce sont les travailleurs invisibles confinés ou pas qui ont tenu le pays. La CGT a une responsabilité essentielle dans chaque lieu de travail, du public comme du privé, partout pour mettre au cœur des mobilisations les enjeux de la transformation du travail, de ses finalités (produire quoi et comment), de sa revalorisation et de la conquête des droits du travail, d’une sécurité sociale professionnelle. Rien de plus efficace, moderne et pour préparer le jour d’après que de « Revendiquer aujourd’hui, à partir du travail ».
Le groupe CGT au Ceser s’inscrit dans cette dynamique. Sa déclaration, largement diffusée, a reçu de nombreux soutiens, bien au-delà du cercle de nos « sympathies traditionnelles.». Il s’est aussi particulièrement investi dans l’expression du CESER sur la crise COVID19 et les perspectives, qui porte la marque de la CGT. Voila ce qu’elle dit dans ses conclusions :
« …cette déflagration internationale interroge la société dans son ensemble sur les choix ayant présidé ces dernières décennies à la généralisation d’un modèle de développement mondialisé qui a priorisé les logiques de financiarisation, de concurrence et de dérégulation sur le bien-être de l’Humanité et la préservation de la planète… Elle exacerbe et met en plein jour les inégalités sociales et professionnelles, rappelant l’intérêt majeur d’activités et de professions depuis trop longtemps insuffisamment reconnues et peu valorisées. Elle met aussi en évidence les défaillances des politiques de santé publique et la fragilité de notre système de soins profondément affaibli par des politiques budgétaires et structurelles successives, … Elle souligne les faiblesses d’un tissu industriel, qui, après plusieurs décennies de délocalisations et de fermetures de sites, se retrouve dans l’incapacité de répondre à des besoins stratégiques et fondamentaux, … »
Le groupe CGT au Ceser va s’attacher plus que jamais, dans et au-delà de l’assemblée, à porter et faire vivre les analyses et propositions de la CGT, pour être utile aux organisations de la CGT, au monde du travail.

Julien Ruiz
Lire la déclaration du groupe CGT
Lire l’expression du CESER

Tourisme et Tourisme LAB

Le Ceser a exprimé un avis sur le dispositif régional de soutien aux activités. Celui-ci est chargé de compléter le plan national décidé par le gouvernement. Le Ceser n’a pas souhaité que la région abonde avec de nouvelles aides aux entreprises. L’avis propose plutôt de cibler la contribution de la région vers la valorisation des destinations touristiques de la Nouvelle-Aquitaine, de favoriser les dispositifs du tourisme social, de soutenir le droit aux vacances des citoyen·ne·s de la région et une attention toute particulière aux conditions de travail et d’hébergement des saisonnier·e·s. La CGT, de part son intervention, a contribué au contenu de cet avis. 

Lire l’avis

Lire la déclaration du groupe CGT 

 
Programme régional efficacité énergétique

La région a adopté un programme d’efficacité énergétique. Il porte uniquement sur la rénovation des bâtiments : logements (social et privé) et les locaux à usage tertiaire. Le Ceser a exprimé le souhait que ce programme soit une feuille de route vraiment prioritaire, pour contribuer à la réduction de la consommation énergétique et protéger l’environnement, en particulier pour réduire la facture énergétique des familles modestes et parce que c’est aussi un gisement de création d’emplois dans le secteur du BTP. La CGT a insisté sur l’enjeu de la formation professionnelle qualifiante et la nécessité d’une professionnalisation du secteur, compte tenu de certaines dérives constatées. Elle a aussi regretté que l’enveloppe régionale sur ce programme soit en baisse, en contradiction avec l’ambition affichée. Ces réflexions ont été reprises dans l’avis que la CGT a voté.

Lire l’avis
Lire la déclaration du groupe CGT

 

Logement étudiant métropole Bordelaise

Il s’agit d’un contrat d’objectif et d’orientation pour le logement étudiant sur la métropole bordelaise. En effet, comme l’a relevé la CGT il y a une grande tension sur le logement sur la métropole bordelaise avec comme conséquence une raréfaction du logement et une inflation des prix des loyers. Les premières victimes de cette situation sont les jeunes, les étudiant·e·s et leurs familles. D’autre part, la problématique tient à la forte précarité, la pauvreté parfois, aux difficultés financières structurelles auxquelles sont confrontées les étudiant·e·s et leurs familles. D’une façon générale, des politiques nouvelles sont nécessaires pour s’attaquer à la racine de ces difficultés. A juste titre, l’accent est mis dans l’avis sur le besoin d’élargir la démarche aux jeunes en formation professionnelle notamment.
Le Ceser a plaidé aussi pour des politiques de déconcentration et une meilleure répartition régionale des activités de l’enseignement supérieur et de la recherche comme alternative à l’hyper-métropolisation.
Enfin, la CGT, dans son intervention, a insisté sur la nécessité d’impulser une nouvelle stratégie du logement, en faisant en sorte d’appuyer les politiques de constructions de logements sociaux en grand nombre, mais plus encore par une stratégie visant à « capter et démarchandiser le logement privé » de façon à apporter une réponse structurelle au problème de l’accès et du droit au logement sur la métropole et les zones en tension.

Lire l’avis
Lire la déclaration du groupe CGT

 

Service public télévisuel régional 2021-2023

Le Ceser était appelé à donner un avis sur l’appel à manifestation d’intérêt concernant le service public télévisuel 2021-2023. Celui-ci se situe dans le prolongement du contrat d’objectif et de moyens de la région NA (2018-2020) avec les quatre éditeurs retenus : France 3 Nouvelle-Aquitaine, TV7 Bordeaux, OC Prod et Aldudarrak Bideo. L’objectif affiché de la Région étant à l’époque de proposer une offre télévisuelle plurielle et de qualité et d’asseoir un service public télévisuel régional, en conférant aux éditeurs des missions de services publics. La CGT a regretté qu’un véritable bilan et une évaluation ne soient pas soumis à notre appréciation. Elle a aussi contesté le choix de constituer un SIEG (service d’intérêt économique général) comme cadre juridique au prolongement des contrats d’objectifs et a proposé la création d’un fonds public de soutien aux télévisions locales (à l’instar de ce qui est pratiqué pour la presse écrite). L’avis du Ceser pointe aussi l’inquiétude que suscite la tendance à la concentration dans ce secteur au plan national.
La CGT a aussi noté l’absence de concertation avec les syndicats de salarié·e·s du secteur.
Enfin, au nom du lien social, elle a soutenu la proposition d’une nécessaire prise en compte du réseau de radios associatives locales et des WEB-TV participatives.

Lire l’avis
Lire la déclaration du groupe CGT

 

Convention Centres de culture scientifique, technique et industrielle régionale

Cette convention vise à structurer le partenariat des quatre centres CCSTI de la nouvelle région et à préciser les grandes orientations. Il s’agit d’une compétence régionale depuis 2013. L’avis du Ceser insiste sur l’enjeu démocratique que constitue la culture scientifique et technique. En ce sens, il insiste pour que l’ensemble des initiatives et des actions soit porté en direction des publics territorialement les plus éloignés. Les jeunes, les femmes, doivent en particulier pouvoir avoir accès, par des initiatives adaptées, à une sensibilisation à la culture scientifique et technique. La CGT a mis en avant la nécessité d’une politique globale pour developper la culture scientifique et technique : de l’école, à l’université et à la recherche. Elle est aussi indissociable d’une politique industrielle forte.

Lire l’avis
Lire la déclaration du groupe CGT

 

Partagez:

Articles similaires