Actualités

Covid-19 : le service public en première ligne

Face à la pandémie de Coronavirus que nous subissons, une évidence s’impose : l’importance d’avoir des services publics forts, qui permettent de maintenir la cohésion sociale et l’équilibre des territoires de notre pays.

À l’heure d’une crise sanitaire sans précédent, le gouvernement s’appuie sur nos services publics, les valorise même dans les discours et clame leur nécessité à longueur d’allocution, alors que depuis des années il le détricote méthodiquement en appliquant une politique d’austérité mortifère.

Malheureusement, nous ne pouvons que constater que nos services publics se portent très mal et l’hôpital en est un exemple criant actuellement. C’est d’ailleurs ce que les professionnels de santé n’ont cessé de dénoncer au cours de ces dernières années par des mobilisations sans précédent qui n’ont pas été entendues par les décideurs politiques.

Cette situation est le résultat d’attaques incessantes des politiques néolibérales mises en places par les gouvernements successifs, alors que les citoyens n’ont cessé d’affirmer leur attachement à des services publics de qualité.

Toutes les dernières réformes touchant les services publics, leur gestions et fonctionnement, ont consisté à limiter leurs capacités d’actions, leurs moyens et à un transfert massif des activités du secteur public vers le secteur privé.

Pourtant, c’est l’unique moyen de garantir un accès, de qualité, pour toutes et tous aux services relevant de l’éducation et la formation, l’action sociale et la santé, l’emploi décent, la justice et la sécurité, le logement, les transports, l’énergie et l’eau, l’information, la culture et la communication…

La CGT réaffirme que les services publics sont nécessaires pour la cohésion sociale et l’équilibre des territoires. Ils sont une richesse et un investissement pour le développement économique et la croissance du pays.

Partagez:

Articles similaires