Actualités Charente-Maritime

A Saintes, la CGT demande aux élus de ne pas rouvrir les crèches, les écoles et les collèges

Photo d’illustration / © Aurelie LADET, MaxPPP

Dans un courrier adressé aux élus, la CGT de Saintes, leur demande de ne pas ouvrir les crèches, les écoles, les collèges et les lycées à partir du 11 mai. Le syndicat estime que cette reprise est compliquée et dangereuse. Le maire de Saintes est dans l’attente de garanties.

Par Valérie PrétotPublié le 02/05/2020 à 11:02 Mis à jour le 04/05/2020 à 09:23L’Union locale CGT de Saintes vient d’écrire une lettre ouverte aux élus pour leur demander de ne pas rouvrir les crèches, les écoles, les collèges et les lycées à partir du 11 mai.
Selon la CGT, l’ouverture des établissements “met en danger les enfants, les familles, les personnels”. Le syndicat considère que « l’école servira uniquement de garderie pour les enfants de salariés sommés de reprendre leur activité ».

“On a des retours de parents et d’enseignants très inquiets” souligne Agathe Morin, la secrétaire de l’Union locale CGT de Saintes qui avertit que “cette reprise est tout à la fois dangereuse et compliquée à organiser”.

Comment faire respecter les gestes barrière ? Est-ce qu’il y aura assez de fonctionnaires pour agencer les classes et assez de produits ? Qui surveillera les enfants pendant les repas ?
– Agathe Morin, la secrétaire de l’Union locale CGT de Saintes

La secrètaire de l’Union locale estime que cette reprise est prématurée d’autant que certains points n’ont pas été abordés.

“Il y a le problème des internats, on n’a pas eu de réponse la dessus non plus, les conditions de sécurité ne peuvent pas être résolues en si peu de temps” assure Agathe Morin.La CGT de Saintes fait part aux élus de ses inquiétudes concernant le respect de normes de sécurité et les avertit sur leurs responsabilités. “C’est vous, au titre des compétences qui vous sont conférées qui porterez la responsabilité de la propagation du virus si vous ne remplissez pas les conditions d’un transport et d’un accueil parfaitement sécurisé face au Covid-19 pour les élèves. Ce qui, nous insistons là-dessus, est impossible”.
A ce jour, le syndicat n’a pas reçu de réponse de la part des élus.

Le maire de Saintes dans l’attente d’une audition 

De son côté la maire de Saintes rappelle qu’il s’agit d’une décision de l’Etat. Il a cependant organisé une réunion mercredi avec des élus de la Communauté d’agglomération de Saintes, en charge de la compétence des écoles à Saintes et dans l’agglomération.

Nous allons auditionner l’inspectrice d’académie et le vice président de la CDA en charge des écoles et si je considère que les mesures de précaution sont insuffisantes, je m’opposerai à l’ouverture des écoles mais il faut que j’ai une bonne raison pour cela,
– Philippe Machon, maire de Saintes

Philippe Machon souligne qu’à Saintes, la compétence scolaire a la particulatité de relever de la communauté d’agglomération.
“Moi, mon rôle en tant que maire, c’est de veiller à ce que toutes les mesures soient prises par la CDA”, avertit le premier magistrat de la commune qui précise qu’il est en revanche chargé d’organiser les entrées et les sorties des parents sur la voie publique devant les établissements scolaires.
La réunion d’audition doit se tenir mercredi matin à la mairie de Saintes.

Partagez:

Articles similaires