A la une Activité Régionale

Quelles éco-socio Conditionnalités des AIDES PUBLIQUES ?

Audition CGT au CESER

Depuis de nombreuses années, les gouvernements successifs se creusent les méninges pour favoriser les entreprises considérant que le travail est un coût et non une richesse. D’exonérations sociales, fiscales aux aides publiques directes, rien n’est de trop pour répondre aux exigences d’un capital avide de plus en plus de bénéfices pour satisfaire uniquement la distribution de dividendes aux actionnaires.


Depuis la mise en place de ces systèmes, la CGT dénonce ces cadeaux à celles et ceux qui détiennent les capitaux aux détriments de celles et ceux qui en ont le plus besoin et qui créent les richesses par le fruit de leur travail.
Les crises économiques successives avec les interventions de l’État répétées pour sauver le système ont démontré que le capitalisme privatise les bénéfices au service des plus riches et socialise les pertes en pressurisant toujours plus celles et ceux qui vivent uniquement de leur travail.


Evidemment, toutes ces largesses sont accordées sans contreparties qu’elles soient sociales, environnementales, démocratiques ou éthiques.


Il est nécessaire d’orienter et conditionner les aides publiques à des critères sociaux et environnementaux avec plusieurs objectifs : maintenir et créer de l’emploi, améliorer la situation des travailleur·euse·s et utiliser la conditionnalité comme levier pour orienter vers la transition écologique. Le contrôle et l’utilisation des aides publiques sont des enjeux de politique économique de premier plan.


La crise du Covid, les dispositifs d’aides, les plans de relance mobilisent des moyens publics considérables qui exigent d’avoir une efficacité et un suivi.


La Cour des comptes, l’Assemblée nationale et le Conseil économique, social et environnemental ont pointé cette nécessité.


C’est à partir de ce « pointage » que le CESER NA a voulu auditionner la CGT sur ce sujet.
La rencontre qui a eu lieu le 12 juillet au CESER a permis à la CGT de faire, dans un premier temps, un constat sans appel sur l’inefficacité de ces dispositifs mais également de faire des propositions concernant d’éventuelles aides aux entreprises liées à des obligations pour les employeurs.


Cette rencontre a été préparée avec Julien Ruiz, mandaté CGT au CESER, Samantha Dumousseau et Laurent Jacquelin du collectif d’animation du comité régional.


La délégation était composée de Samantha Dumousseau, Hervé Pineau et Laurent Jacquelin.


Nous vous présentons une partie du diaporama qui a été présenté au CESER qui éclaire sur le déroulé et le contenu de nos interventions.


Nous avons le sentiment d’avoir eu un écho favorable de la commission qui nous a auditionnés.

Voir le diaporama


Partagez:

Articles similaires

HAUT