A la une

17 au 24 août – 47ème Hestejada de las Arts

Ce sera la 35ème année que la CGT sera présente sur « l’Hestejada de las arts » d’Uzeste qui elle, fêtera sa 47ème édition.


La CGT est arrivée en 1989 pour la première fois au travers d’un stand de la Vie Ouvrière. L’UD CGT Gironde et le Comité régional CGT Nouvelle-Aquitaine sont donc des partenaires historiques de cette belle aventure. La durée de la présence et d’une co-élaboration avec des artistes, des chercheurs, des universitaires, est une singularité dans l’histoire culturelle de la CGT.


Marcel Trillat, René Vautier, Richard Borhinger, Gilles Perret, Gérard Noiriel, Roland Gori, Laure Duthilleul, Vanina, Julliette Kapla, Bernard Lubat, Fabrice Veira, André Minvielle, François Corneloup et beaucoup d’autres avaient et ont encore leur rond de table sur le stand de la CGT, « la cabane des gemmeurs ». Ce stand que nous avions monté dans le patio de la CGT dans le cadre de la journée confédérale de l’industrie en 2015 autour de la filière bois.
Nous avons, tout au long de ces années, proposé des débats, des projections, des rencontres, qui sont partie intégrante de la programmation officielle.


Cette année le programme n’est pas encore bouclé mais l’Hestajada se déroulera du 18 au 25 août avec quelques pérégrinations dans les villages alentours.

La CGT pour sa part proposera un programme bien chargé :

Cinéma, avec Gilles Perret qui viendra présenter son dernier film « La ferme des Bertrand ».; précédé par un documentaire de Marcel Trillat dont Gilles s’est inspiré pour poursuivre la saga de cette famille sur 50 ans.
A la suite de cette projection un débat rassemblera Modef, Confédération paysanne, CGT, pour échanger sur la situation de l’agriculture et la sécurité sociale alimentaire.


Gérard Noiriel et Martine Derrier seront également présents et présenteront leur dernière conférence théâtralisée sur le thème de la discrimination et le harcèlement au travers des noms dans l’histoire en France.
Une conférence débat aura lieu avec Gérard Noiriel autour de sa dernière publication dans la collection « tract Gallimard » « Préférence nationale, leçon d’histoire à l’usage des contemporains », faisant le lien avec la loi «.asile et immigration ».

Nous poursuivrons le travail engagé l’an dernier sur le sens du travail. Nous approfondirons les enjeux de l’intelligence artificielle (IA) et des droits des travailleurs avec la participation d’universitaires :


• Antonio Casilli est professeur de sociologie à Telecom Paris /Institut Polytechnique de Paris, auteur de nombreux ouvrages dont « En attendant les robots ».
• Paola Tubaro est directrice de recherche au CNRS. Économiste de formation, puis sociologue, elle est membre du Centre de Recherche en Economie et Statistique (CREST) de l’agglomération parisienne.
• Baptiste Delmas, Docteur en droit, maître de conférence à université Paris 1 Sorbonne. Il travaille sur ces questions avec Antonio Casilli dans le cadre de l’association « Intérêt à agir » sur le sujet de l’IA et devoir de vigilance.
• Une représentante de la CGT travaillant sur ces enjeux.

Ce débat sera précédé par la projection d’un film allemand qui traite de ce sujet : « Plug and pray » de Jens Schanze.
Nous proposerons également la projection du film de Fabien Beziat : « Nous les ouvriers » avec la présence du réalisateur et un échange après la projection.


Enfin, nous poursuivrons le travail engagé depuis trente ans sur les enjeux de l’égalité femmes/hommes.
Cette année nous traiterons de la question de la montée de l’extrême droite et des atteintes aux droits des femmes et en particulier de l’IVG en présence de syndicalistes de l’Union européenne : CGIL (Italie), DGB (Allemagne), CCOO (Espagne).


La CMCAS et la CCAS (CE énergie) présenteront une exposition sur les trente ans de leur présence sur Uzeste. Ils font partie également des partenaires historiques de cette manifestivité.
Les camarades de la construction seront présents avec un stand qui aura la forme d’une cabane de chantier «.re materisée »


Au-delà de ces propositions, la CGT assure l’accueil du festival, participe à son organisation et tient son stand où artistes et publics s’y retrouvent dans une belle ambiance. Pour cela il nous faut des renforts…


L’an dernier une cinquantaine de camarades étaient présents ; plus on est nombreux, plus nous pouvons faire des équipes permettant des roulements afin de découvrir au mieux le foisonnement culturel de cette Hestejada.
Uzeste est une expérience à vivre alors on vous attend !!!

Montage des toiles qui accueillent les camarades :
7 & 8 août : Montage
26 août : Démontage
Montage de la cabane du gemmeur : se rapprocher du Comité régional et de l’UD33.

Partager:

Autres actualités